( 25 juin, 2020 )

Paranormal 109:Cimetière de Goodna

Chers lecteurs, chères lectrices ;

Bonjour et merci de votre fidélité que vous me témoignez.

cimetiere des mains de GoodnaAujourd’hui, je vais vous parler du paranormal.

Le thème que j’ai choisi est le cimetière des mains de Goodna

Le cimetière des mains de Goodna est une banlieue à l’extrémité de la ville d’Ipswich sur la Bremer River qui a connu les dramatiques inondations en 1893 et 1974, se trouvant à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Brisbane qui est la capitale et la ville la plus peuplée de l’Etat du Queensland, en Australie.

Située au milieu de l’étendue urbaine de Brisbane, ce petit cimetière de Goodna que l’on nomme aussi le cimetière des mains, ne semble pas être un lieu prometteur.

Car les récits que l’on rapporte de cet endroit fantasmagorique de mains désincarnées, pourraient vous éloigner de la ville la nuit.

En effet, on raconte qu’il y a une force invisible dans ce cimetière qui n’aime pas les visiteurs.

Que les personnes qui s’aventurent surtout après la tombée de la nuit auraient des mains invisibles qui les frappent et les grattent avec une force terrifiante.

Il y aurait même une histoire étrange racontant qu’un jour un homme de la localité a voulu tenter de fuir le cimetière avec sa voiture, sauf qu’il remarqua qu’il ne bougeait pas, qu’il passa même la nuit blotti dans le siège de sa voiture, en tremblant chaque fois qu’il attendit un bruit et quand le soleil s’est levé, qu’il vérifia sa voiture et constatait que celle-ci était recouverte de longues égratignures sur la peinture de sa carrosserie, comme si on aurait voulu se rendre à l’intérieur.

De nos jours, on ce demande toujours ce que veulent ces mains invisibles, car nous n’avons pas toujours de réponse.

Alors, si vous allez visiter un jour ce cimetière en Australie, veillez bien si une main invisible ne vous frôle pas.

Cordialement votre admin.

Spirituellement vôtre.

 

Pas de commentaires à “ Paranormal 109:Cimetière de Goodna ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|