• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 9 avril 2020
( 9 avril, 2020 )

Paranormal 103:Black Hag

Chers lecteurs, chères lectrices ;

Bonjour et merci de votre fidélité que vous me témoignez.

Black Hag's CellAujourd’hui, je vais vous parler du paranormal.

Le thème que j’ai choisi est Black Hag.

L’abbaye du Black Hag, monasternagalliaghduff pour « Abbaye Noire Sœurs, appelé également l’abbaye de Sainte Catherine de O’Conyl, sera fondée sur un terrain donné par John FitzThomas de Connello, ce sera l’une des premières enregistrées de nonneries en Irlande qui sera mentionné en 1298, mais dissous en 1541 à la dissolution des monastères au cours de la Réforme en Irlande.

Black Hag est une ancienne abbaye en ruine dans le comté de Limerick, elle se trouve dans une petite vallée à deux miles à l’est du village de Shanagolden, dans le townland de Oldabbey partie de la baronnie de Connello ou O’Conyl.

Mais voilà, on raconte que la dernière abbesse pratiquait la sorcellerie.

En effet, on dit que la vieille abbaye, qui n’est plus qu’un tas de ruines serait hanté par un fantôme que l’on nomme la religieuse pratiquant la sorcellerie et enterrée vivante.

Il y aura deux histoires connues à ce jour, la première raconte que suite à une querelle entre le comte de Desmond et les majordomes que la religieuse aurait été blessé par une flèche, mais le comte la croyant morte, l’inhuma hâtivement sous l’autel de l’église, sauf qu’elle sera enterrée vivante.

La deuxième histoire sera un peu plus sombre puisqu’on nous raconte que la religieuse effectuait des rituels sataniques et qu’un jour on la retrouva sur une chaise à l’extérieur du couvent, morte comme une pierre et surtout que son visage noir était déformé par l’horreur. On dit même que le diable serait venu récupérer son âme mais aurait laissé son esprit tourmenté hanter les lieux.

C’est pourquoi aujourd’hui on nomme ce lieu «  The Black Hag » qui n’est autre que la cellule de Black Hag par les locaux puisque c’est là que la religieuse pratiquait les rituels et probablement en raison de son apparence au visage noir au moment de sa mort.

D’après les habitants on dit que la nuit, on entend les cris ébouriffés de la religieuse résonner sur les collines.

Maintenant, si vous décidez d’aller faire un petit tour dans cette région, mais surtout au crépuscule, gardez une oreille attentive aux cris d’agonie de la religieuse, mais faite aussi attention car elle aime également se faufiler derrière vous.

Cordialement votre admin.

Spirituellement vôtre.

 

|