( 6 juin, 2019 )

Paranormal 78:Sunshine 60

Chers lecteurs, chères lectrices ;

Bonjour et merci de votre fidélité que vous me témoigner.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAAujourd’hui, je vais vous parlez du paranormal.

Le thème que j’ai choisi est le Sunshine 60.

Le Sunshine 60 est un gratte-ciel d’Asie, qui fut construit en 1978 dans le quartier commercial d’Ikebukuro à Tokyo. Ce bâtiment en béton armé mesure 251 mètres pour un nombre de 60 étages, son architecte est la société Mitsubishi Estate Co et aujourd’hui il abrite un musée de l’Ancien Orient, d’un aquarium et d’un planétarium, sans oublier également le complexe de loisir Sunshine City contenant des magasins et restaurants, etc.

Tandis que le dernier étage permet au visiteur une vue panoramique de 360° sur Tokyo.

Ce Sunshine 60 restera d’ailleurs le plus grand jusqu’en 1985 ou il sera dépassé par le DLI 63 Builduing à Séoul.

Malheureusement le Sunshine 60 quand il fut construit c’était sur le site de l’ancienne prison de Sugamo où étaient enfermés les criminels de guerre, ce qui de ce fait donne lieux aux histoires et événements du paranormale.

C’est pourquoi le Shunshine 60 est aujourd’hui un des lieux les plus hantés et qu’on lui a donné ce nom si heureux pour détourner l’attention du passé malheureux de l’emplacement de l’ancienne prison Sugamo.

Suite à la réputation de l’histoire de la prison ou plus de 2000 détenus furent hébergés, ce site a rendu de nombreuses personnes nerveux et qu’aujourd’hui ce site serait maudit, d’où les événements de la construction du Sunshine 60 qui a été entraver par de nombreux revers et d’accidents exceptionnels dans circonstances parfois étranges, comme un équipement de sécurité défectueux, des chutes inexpliquées, ce qui a donné lieux à des rumeurs fantasmagoriques autour de ce projet gigantesque.

Aujourd’hui des personnes ont rapportés avoir vu des apparitions mystérieuses dans le complexe, des agents de maintenance déclare avoir aperçus des ombres noires se déplacer dans ce complexe gigantesque, qu’il y a des rires étranges, des gémissements, des cris, des chuchotements et même parfois des chants.

On raconte même qu’il aurait par moment des bruits de quelque chose qui frotterait le sol, de coups violents sur les murs, de grondement violent des grilles.

D’autres citoyens disent avoir vu des apparitions ou des visages désincarnés dans des endroits reculés comme des vestiaires, salle de bain et même dans des magasins bien éclairés en plein jour, de recevoir des rafales et inexplicables de froid glacial, des trébuchement ou de chute soudaine sauf qu’il n’y avait personne sur leur chemin, d’être tapés ou poussé, d’entendre des voix à l’oreille.

Certains disent même avoir vu des objets jaillir des étagères, que les responsables des magasins ouvrant le matin retrouvent leurs stocks jonchant le sol.

On raconte aussi qu’il y aurait un fantôme sur le pont d’observation au 60 éme étages ressemblant à une jeune femme pâle et triste qui semble condamnée à sauté éternellement se faufilant vers la rambarde et cela souvent à la vue de nombreux témoins.

Qu’il y aurait aussi une veille dame censée errer sans but dans les étages de bureaux en murmurant où est-il, mais disparaît immédiatement si on lui parle.

Mais le plus étrange est celle des boules de feux ou aujourd’hui encore ces mystérieuses boules de feu flottent dans les couloirs au beau milieu de la nuit.

Alors si un jour vous voulez visiter ce Sunshine 60 à Tokyo et de faire vos courses dans ce magnifique complexe, veillez à ce qu’un fantôme ne se joue pas de vous.

Cordialement votre admin.

Spirituellement votre.

 

Pas de commentaires à “ Paranormal 78:Sunshine 60 ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|