• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 26 mars 2018
( 26 mars, 2018 )

Art divinatoire 56:Coracomancie

Chers lecteurs, chères lectrices ;

Bonjour et merci pour votre fidélité que vous me témoigner.

coracomancie 1Dans cette article je vais vous parlez d’un autre art divinatoire que certain connaisse ou pas.

La coracomancie :

 

La coracomancie est un art de divination par le corbeau.

La coracomancie vient du grec « korax » qui signifie corbeau et du latin « corvus » signifiant aussi corbeau.

La coracomancie remonte depuis l’antiquité ou il était considéré comme un animal mantique, qu’il le doit aussi sans doute à l’oiseau compagnon d’Apollon avec le cygne et l’épervier.

Ou l’on pouvait écouter son croassement et en observant son comportement que l’on pouvait ensuite tirer des présages.

La coracomancie fut partagé par les Romains et perpétué ensuite dans toute l’Europe ou le folklore d’aujourd’hui garde d’ailleurs encore de nombreuses traces de cette divination.

Pour certain le corbeau est considéré comme un oiseau de mauvais augure.

En Bretagne, deux corbeaux protègent la maison, dont l’un préside à la vie et l’autre annonçant la mort.

En Islande, ils pensent que si un corbeau vient à se poser sur le toit d’une maison, qu’il prédit la mort d’un membre de la famille.

En Belgique, on utilisait autrefois le corbeau comme juge des procès en réalisant d’après Collin de Plancy deux gâteaux de farine détrempés avec de l’huile, des œufs et un peu de vieux vin, qu’il portait au bord du lac de Ixelles ou l’on lâchaient les deux corbeaux qui mangeaient un des gâteaux et éparpillaient l’autre.

Donc la partie du gâteau qui n’était pas éparpillé gagnait sa cause.

Mais beaucoup pense que le corbeau à cause de son plumage noir et son goût pour les dépouilles de cadavres, lui contribue le présage de la mort.

On a également certains qui utilisent les corbeaux en les dressant pour tirer des cartes au hasard en vous la donnant et définir ainsi un présage pour l’avenir.

Cordialement votre admin.

Spirituellement votre.

 

|