( 11 janvier, 2018 )

Paranormal 38: Ankou

Chers lecteurs, chères lectrices ;

Bonjour et merci de votre fidélité que vous me témoigner.

Aujourd’hui, je vais vous parlez du paranormal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe thème que j’ai choisi est l’ankou.

L’ankou :

L’ankou est une légende de la mythologie celtique et très répandue également dans la mythologie bretonne.

L’ankou ne représente pas la mort, mais seulement son serviteur, puisque son rôle est de récolter dans sa charrette les âmes des défunts.

On peut dire que l’ankou serait plutôt du genre d’un passeur d’âmes.

Dans certains lieux on décrit l’ankou comme un homme très grand et très maigre, qu’il a de long cheveux blanc, la figure ombragée où bien sous la forme d’un squelette drapé d’un linceul, qu’il tient généralement dans sa main une faux et qu’il a un chapeau pointu en feutre noire et d’une cape noire ou un linceul.

On raconte même que sa tête tourne sans cesse sur elle-même au sommet de sa colonne vertébrale comme une girouette sur sa tige de fer afin aucune âmes des défunts récents ne puissent lui échapper.

On attend même dire dans certaines contrée que l’ankou serait le premier fils mort-né d’Adam et Eve. D’autres vous affirmeront que chaque paroisse possède son propre ankou qui serait le dernier défunt de l’année pour une durée d’un an jusqu’au prochain qui prendra sa place l’année suivante.

Maintenant on dit aussi que lorsqu’un vivant entend le bruit de la charrette et ses roues grinçante où bien que l’on le croisse sur son chemin avec son sinistre attelage que cela sont des signes annonciateurs de la mort d’un proche ou de soi dans l’année.

Maintenant l’ankou est tellement ancré dans la culture populaire que l’on retrouve dans des sculptures, dans différents contes et légendes, dans des bandes dessinées comme spirou, dans des films, des ouvrages littéraires, des spectacles, des jeux et des mangas, sans oublier bien sur les chansons bretonnes. 

Cordialement votre admin.

Spirituellement votre.

 

Pas de commentaires à “ Paranormal 38: Ankou ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|